Après une maîtrise de Philosophie, Benoît Grimbert inscrit sa pratique photographique dans l'espace de la ville, dont il interroge les mutations. En 2004-2005 notamment, il a répondu à une commande sur les paysages de la Reconstruction en Normandie (Normandie, Le Point du Jour). En 2008, sa série décrivant les abords du périphérique nord de Londres – A406, North Circular Road, est exposée à l’ENSA Paris-Malaquais dans le cadre du Mois de la photo à Paris.
Lips that would kiss (2011), et Neuköln « Heroes » (2013), ouvrent une nouvelle voie dans sa lecture de la ville, qui se déchiffre désormais à travers le filtre d'une figure historique lui étant associée – respectivement Ian Curtis et David Bowie. Un nouveau projet consacré à la chanteuse Nico sera publié début 2018.
Dans le cadre de son travail documentaire, il a photographié pour différents EPA les trois OIN de la métropole parisienne : Seine Aval, Seine Amont, et le plateau de Saclay.

Source: 
artiste