Catherine Melin (née en 1968) vit et travaille à Marseille. Elle est représentée par les galeries Isabelle Gounod à Paris et Thousand Plateaus à Chengdu (Chine).

Elle puise dans la ville son terrain d’expérimentation : elle prélève dans l’architecture urbaine transitoire, celle du bâti secondaire désaffecté, des espaces laissés pour compte, zones inqualifiables reniées du surmodernisme, atopiques. Elle confronte les formes figées issues de ces espaces fragmentaires à l’instantanéité de corps en mouvement, mus par des activités de jeu, d’équilibres, de déplacements… Corporéité et qualité physique du bâti se permutent, se télescopent dans un univers plastique caractérisé tant par l’hétérogénéité des supports employés (dessins, vidéos, photographies, installations, sculptures, jeux d’ombre et de lumière, son, wall drawing, etc. ) que le statut donné à ses réalisations.

Source: 
Le Bel Ordinaire