Desk Set

Exposition

10 février • 28 avril 2018

«Petra Genetrix from Porosity Valley, date of birth unknown, gender non applicable. Welcome to the Immigration Data Center.» Arrivée par une porte dérobée, la machine commence à luire dans l'obscurité. Plus loin, quatre femmes entourées de livres palabrent, d'une porte à l'autre. Le téléphone sonne, dans le vide, encore. Triant des matières micro-plastiques, elles échangent sur les modes de protection contre la contamination humaine. D’autres, un poulpe perruqué sur la tête ou le visage grossièrement peint dans un costume de papier, transforment images, écritures et corps pour se faire traductrices lyriques. Toutes connaissent le poids de la terre et le nom des coutumes. Entre elles et la machine se joue la nature du savoir, émotionnel et objectif. Tel est le flux qui s’échange, mutant, mutique ou bavard, toujours répété, toujours ritualisé.

Un peu plus loin sur la gauche, une femme tricéphale observe, semblant indiquer différentes directions à suivre. Le choix incombe à l’observateur.trice, ses regards transmettant la tonalité du chemin à emprunter. Elle est de pierre, légèrement ruisselante, contrastant avec l’ensemble des corps laborieux en col Claudine classant, triant, empilant à l’autre bout de la salle.

L’obscurité facilite la vision, encore faut-il pouvoir passer, s’approcher suffisamment pour percevoir la précision des critères et déchiffrer une partie des codes. Le signal se brouille parfois, la machine s’enraye, à moins qu’il ne s’agisse d’un système de cryptage intentionnel. À force d’errance, la consistance du lieu, rhizomatique et difficile à cartographier, pénètre les chairs, oui, il devrait finalement être possible de le schématiser. Peut-être simplement s'asseoir là, à côté de ces pierres de plastique et de corail, sur la dalle composite, mêlée de vinyle et du sang des sacrifié.e.s. Humant l’air qu’on a tenté d’aseptiser—mais dont s’échappent malgré tout des odeurs de colle, de poudre et de terre moisie, coudre les images et mélanger les sources pour en produire de nouvelles.

 

 

Horaires: 
Mardi-Samedi, 14h-18h
Heures de vernissage: 
17h-21h
Moyens d'accès: 
Accès depuis Paris en RER C (30 minutes environ): Toutes les 15 minutes trains BALI, DEBA, DEBO, ELBA direction Dourdan, Saint-Martin d’Étampes, arrêt Brétigny. De la gare de Brétigny, suivre la direction Espace Jules Verne, prendre le boulevard de la République, continuer sur la place Chevrier, prendre légèrement à droite sur la rue Danielle Casanova, et au rond-point prendre la première sortie rue Henri Douard. Accès en voiture: Depuis Paris, A6 direction Lyon, sortie Viry-Châtillon, Fleury-Mérogis, puis Brétigny centre. Depuis Évry, francilienne direction Versailles, sortie 39B direction Brétigny. Depuis Versailles, francilienne direction Évry, sortie Brétigny centre. Pour venir en covoiturage, rejoignez le groupe BLABLACAC(B) sur Facebook.
Partenaires: 
Cette exposition est réalisée en partenariat avec l'Ilmin Museum of Art (Corée du Sud), l'Arts Council Korea, le Festival de Melbourne, l'INA, la TPW Gallery à Toronto, frac île-de-france, le Théâtre Brétigny et la Médiathèque de Brétigny-sur-Orge.
CAC Brétigny
Brétigny-sur-Orge
France
Dernière mise à jour le 12 janv. 2018