Gérard Garouste, peintre et sculpteur, est né en 1946.
Il vit et travaille en Normandie et à Paris. Sa première exposition personnelle Dessins Monumentaux a lieu en 1969. De 1977 à 1982, il est scénographe et metteur en
scène pour la boîte de nuit Le Palace à Paris et réalise des décors monumentaux et des spectacles (Le Classique et l'Indien, 1977).
En 1980, il expose pour la première fois à la galerie Liliane et Michel Durand-Dessert avec laquelle il a collaboré jusqu’en 2000. Depuis, il est représenté par la galerie Daniel Templon à
Paris. Ses oeuvres sont exposées régulièrement en France et à l’étranger, notamment dans les galeries Léo Castelli à New York, Sperone à Turin, Rudolf Zwirner à Cologne, le Touko
Museum à Tokyo ou encore le Musée d’Art Moderne de Los Angeles.
Le Centre Georges Pompidou lui a consacré une rétrospective en 1988. La Villa Médicis à Rome également, sur le thème « Le classique et l’indien », en 2009.
En septembre 2011, il a présenté sa dernière exposition personnelle, Walpurgisnachtstraum (Songe d’une nuit de Walpurgis), sur le thème de Faust, à la galerie Daniel Templon.
Attaché depuis toujours à l'importance du sujet dans la peinture, il a ainsi étudié et interprété des textes fondateurs comme La Bible, La divine comédie de Dante, Don Quichotte de Cervantès, Gargantua de Rabelais ou récemment Faust de Goethe.
Parmi les oeuvres réalisées pour des commandes publiques, on peut citer, entre autres : le plafond d'une chambre de l'appartement présidentiel au Palais de l'Elysée (1983) ; le
rideau de scène du Théâtre du Châtelet (1989) ; les vitraux de l'église Notre-Dame de Talant en Bourgogne (1995) ; une installation de peinture et fer forgé pour la Bibliothèque
Nationale de France (1996) ; le plafond du foyer du Théâtre Royal de Namur (1999) ; des fresques et sculptures à l’Hôtel de Ville de Mons (2000 et 2006) ; une tapisserie pour l’Hôtel de
ville d’Aubusson (2006).
Gérard Garouste a créé, en 1991, l’association La Source qu’il préside.
Elle a pour vocation première d’aider des enfants et des adolescents vivant en milieu rural et connaissant des difficultés sociales, familiales et scolaires à développer leur créativité
artistique dans de nombreux domaines : arts plastiques, design, graphisme, forge, musique, danse, photo, vidéo, écriture, horticulture, art culinaire...
Elle est aujourd’hui implantée sur quatre sites : à La Guéroulde  (Eure), au Domaine de Villarceaux (Val d’Oise) et, depuis 2012, à Dinard (Ille-et-Vilaine) et Annonay (Ardèche).