Hessie, Survival Art

Arts plastiques

29 septembre 2017 • 04 mars 2018

Femme, autodidacte, immigrée, Hessie est une des rares artistes de couleur active sur la scène française des années 1970. A partir de la fin des années 1960, celle-ci a développé une œuvre singulière, faisant de la broderie et du collage un message de survivance et de féminisme. Comme d’autres artistes de sa génération, elle se réapproprie cette pratique féminine artisanale pour en faire une écriture contemporaine du fil et de l’aiguille.

La manière dont Hessie fait sienne une activité longtemps considérée comme archaïque et anonyme par l’histoire la rapproche pourtant des avant-gardes, notamment des développements abstraits du minimalisme, tout comme des mouvements sociaux de libération des femmes. Cette première exposition d’envergure dans un musée français depuis près de quarante ans participe à la redécouverte entamée il y a quelques années d’une artiste longtemps marginalisée par l’histoire de l’art.

La rétrospective organisée aux Abattoirs de Toulouse en collaboration avec le MUSAC à León en Espagne entend révéler la riche et complexe diversité de l’univers d’une artiste aussi fascinante qu’énigmatique. Grâce à un large corpus d’œuvres réunissant les séries sur tissu et sur papier, les broderies et les collages, ainsi que des pièces inédites, l’exposition donnera à voir les multiples facettes d’une artiste inclassable. Organisée thématiquement comme un environnement, elle comprendra outre des œuvres, des films d’époque et plus récents, documentaires et artistiques, ainsi que des témoignages afin de tenter de pénétrer le "Mystère Hessie".

"Survival Art, soit un art de survie, pour résister à la dissolution, à la perte, d’où une prédilection assumée pour les déchets, objets obsolètes, matériaux du quotidien, vestiges d’une vie, ou encore pour la couture, une action qui raccommode, soigne et relie. Survival Art, comme les mouvements de libération féministes dont elle est proche, ou les ateliers ou réunions de femmes solidaires et engagées auxquels elle participe. Ce terme de Survival Art prend aujourd’hui rétrospectivement une autre dimension quand on sait que la survie est inscrite au cœur même du destin de l’œuvre de l’artiste qui échappa de peu à la destruction. Suite à un incendie dans le moulin de Hérouval, une grande partie de son œuvre a été touchée par l’humidité et la moisissure, ce dont certaines pièces portent encore les traces malgré les restaurations."   Sonia Recasens et Annabelle Ténèze


Cette exposition est organisée avec le MUSAC.

 


Les Abattoirs - FRAC Midi-Pyrénées
76 allée Charles de Fitte
Toulouse 31300
France
Dernière mise à jour le 05 oct. 2017