Jochen Lempert

Photographie - Exposition

24 janvier • 29 mars 2020

Pour son exposition d’hiver le Crédac invite l’artiste allemand Jochen Lempert. Après Sudden Spring (Bildmuseet, Université d’Umea, Suède — 2018) et Predicted Autumn (Musée d’art contemporain de la Haute-Vienne, Château de Rochechouart — 2018), l’artiste poursuit un cycle d’expositions au fil des saisons. Son Jardin d’hiver s’installe dans l’architecture de verre de la Manufacture des Œillets en prise avec les variations atmosphériques.

Jochen Lempert y conçoit un dispositif de vitrines à la manière de cabinets botaniques enfermant des compositions de photographies déclinant le motif végétal, comme les empreintes d’une nature suspendue à la promesse de renouvellement. Une Ipomoea tricolor (morning glory en anglais), un détail du Printemps de Botticelli, l’imprimé floral d’une chemise en coton, sont des éléments qui forment un récit visuel par le jeu de libres associations conceptuelles ou formelles opérées par l’artiste.

Les tirages argentiques, invariablement en noir et blanc sur papier baryté mat, sont issus d’une sélection au sein d’un large corpus de photographies prises quotidiennement sur le vif par Jochen Lempert et révélées dans son propre laboratoire. Chacun de ces tirages est taillé et positionné au sein d’un ensemble qui vient s’inscrire dans le contexte d’exposition. L’équilibre subtil que compose l’artiste constitue comme un écosystème, reposant sur l’interdépendance des images et du milieu d’apparition.

Avec son regard minutieux et nourri d’érudition — biologie, éthologie, histoire de l’art — Jochen Lempert capte des phénomènes anodins du monde et les révèle à notre attention dans une démarche poétique d’une grande sobriété, qui tend vers le sublime.

Jochen Lempert est né en 1958 à Moers, Allemagne. Biologiste de formation, il a débuté une pratique artistique parallèlement à ses activités académiquesà l’université de Bonn, dans le cadre desquelles il a utilisé la photographie en autodidacte comme outil documentaire. Il a également été actif au sein collectif de cinéma expérimental Schmelzdahin qui a exploré les possibilités chimiques offertes par les pellicules argentiques entre 1979 et 1989. Ses activités de biologiste, notamment d’observation et de cartographie de la faune et la flore pour des instituts de recherche, l’ont occupé jusqu’à récemment. Sa pratique de la photographie, exposée à l’échelle internationale, est marquée par la dimension expérimentale et documentaire issue de ses études du vivant.

Il est représenté par les galeries : ProjecteSD (Barcelone), et BQ (Berlin).
 

Horaires: 
Du mercredi au vendredi de 14h à 18h, le week-end de 14h à 19h.
Heures de vernissage: 
17h à 21h
Partenaires: 
Goethe Institut, Les Nouveaux Robinsons
le Crédac
25-29 rue Raspail La Manufacture des Œillets
Ivry-sur-Seine 94200
France
Dernière mise à jour le 10 déc. 2019