La montagne des nuées

Exposition

08 février • 14 avril 2018

— Exposition jusqu’au samedi 14 avril 2018,
Entrée libre du mercredi au samedi de 15h à 19h et sur rendez-vous

· Remerciements à Jean Laube, Susanna Shannon et Serge Lesquer, ainsi qu’au Cinéma Gyptis.



L’exposition à la compagnie sera constituée pour une part de dessins et peintures qui ont été acteurs dans le nouveau film en cours de finalisation Abel et Caïn, et une part de création, dessins et peinture réalisés spécialement pour l’exposition, avec également quelques films, dont La montagne des nuées , issu directement d’Abel et Caïn.
C’est l’actualité récente du travail de Raphaëlle Paupert-Borne qui se trouvera concentrée et développée, dans les rapports entre sa peinture et son cinéma.



Raphaëlle Paupert-Borne, née à Lyon en 1969, vit et travaille à Marseille.
Elle expose son travail en France et à l’étranger depuis une vingtaine d’années. Sa production artistique met en œuvre différents mediums : films, performance, dessin, peinture, photographie, dans un va-et-vient permanent entre récit autobiographique et captation du réel où le dessin et la peinture tiennent une place centrale.

Son œuvre se nourrit de son environnement, des proches et des anonymes croisés au détour des jours, de ses voyages, des paysages et de ce qu’ils traduisent comme «cadres» de vie. Il ne s’agit pas tant de les reproduire que d’en extraire des scènes, des gestes, des instants, des figures qui vont engendrer des tableaux et donner forme à un sentiment du monde quand il s’incarne dans la peinture. Le sujet a peu d’importance. Des choses de la vie ordinaire au bonheur des corps dans leur nudité ou leur étreinte, tout est bon à prendre sous le pinceau ; à l’image de ses peintures qui mélangent l’ordinaire et le somptueux, le rebut et le monument, le grandiose et le modeste. En somme, l’oeuvre de Raphaëlle Paupert-Borne est conçue comme une danse, une danse à deux temps articulant deux dimensions du langage, celle de la peinture et celle du cinéma. Toute l’oeuvre de l’artiste est une recherche de rassembler ces deux pôles, de créer des zones de porosité, des espaces d’aimantation semblables à la vie même où le réel le plus quotidien rejoint inévitablement, si l’on y prête attention, l’art et la mythologie. Ainsi chaque film de Raphaëlle Paupert-Borne est un documentaire, non pas au sens d’un reportage, mais au sens d’un prélèvement d’un moment éprouvé, de sorte que chaque prise est faite toute entière du vécu et compose progressivement son épopée personnelle. Ainsi son projet actuelle poursuit cette quête, sur cette double modalité, entre deux corps, Abel et Caïn, deux médiums, le cinéma et la peinture, deux temporalités, l’instant présent et l’histoire.

http://documentsdartistes.org/artistes/paupert-borne



PROJECTIONS ASSOCIÉES :

15.03.18 à 19h à la compagnie — "Cinépantomimes à Belsunce", en partenariat avec le Polygone étoilé – Film flamme (lien fb de l'évènement : https://lc.cx/ghLc ).

28.03.18 à 19h30 au cinéma Gyptis — deux films de Raphaëlle Paupert-Borne : "L’Abeille de Déméter" + "Marguerite et le dragon" avec Jean Laube (lien fb de l'évènement : https://lc.cx/ghLk ).



(avec le soutien de la Ville de Marseille, du Conseil Départemental des BDR, du Conseil Régional PACA, de la DRAC PACA, du CUCS, du CGET, de la Métropole Marseille-Aix.)

Horaires: 
Exposition ouverte du mercredi au samedi, de 15h à 19h (entrée libre) et sur rendez-vous.
Heures de vernissage: 
Vernissage à partir de 18h.
Tarifs: 
Gratuit
Moyens d'accès: 
Métro M1 arrêt Colbert, M2 arrêt Jules Guesde ou Tram T2/T3 arrêt Belsunce Alcazar.
Partenaires: 
Avec le soutien de la Ville de Marseille, du Conseil Départemental des BDR, du Conseil Régional PACA, de la DRAC PACA, du CUCS, du CGET, de la Métropole Marseille-Aix.
La compagnie, lieu de création
19 rue Francis de Pressensé
Marseille 13001
France
Dernière mise à jour le 31 janv. 2018