Madrid, Octobre 68

Arts plastiques - Exposition

12 octobre 2018 • 24 février 2019

En 1968, le premier ordinateur fait son apparition dans l’université espagnole, marquant le début des activités du Centre de Calcul. Après des décennies d’isolement culturel, des artistes, des architectes et des musiciens se lancent alors dans une réflexion autour de l’exploitation de l’ordinateur dans leurs processus créatifs. Le Centre de Calcul devient l’espace de liberté créatif le plus significatif de la fin de la dictature en s’affirmant alors comme une structure d’expérimentation collective, dans un contexte où le rassemblement « avait une signification particulière, presque subversive ».

L’immunité assurée par l’aura de la technologie, en apparence non-idéologique, permet au Centre d’impulser un élan sans précédent à l’innovation espagnole restée en gestation. S’ensuit une double rupture : l’effondrement du bloc culturel imposé par le régime politique ; la disparition des frontières entre les différents champs de la création, ouvrant l’expérimentation à de nouvelles voies d’expression.

L’exposition, déploie de manière exhaustive, l’œuvre historique de Javier Seguí de la Riva, et forme le corpus nécessaire pour comprendre le contexte de l’époque et relier entre elles les œuvres des architectes et des artistes dans un questionnement permanent autour des cohabitations entre imaginaire et expérimentation.

Quant aux formes en mouvement de Jose Luis Alexanco, elles côtoient les Figures impossibles de José María Yturralde, en dialogue avec la poésie d’Ignacio Gómez de Liaño.

Heures de vernissage: 
18h30
Tarifs: 
Gratuit
Partenaires: 
Avec le soutien d'Acción Cultural Española (AC/E) à travers le Programme for the Internationalisation of Spanish Culture (PICE), dans le cadre des Mobility Grants
Les Turbulences, Frac Centre-Val de Loire
88 rue du colombier entrée boulevard Rocheplatte
Orléans 45000
France
Dernière mise à jour le 16 oct. 2018