Maxime Rossi

Arts plastiques - Exposition

04 mai • 07 juin 2017

MAXIME ROSSI
« COOL AS A CUCUMBER »
DU 4 MAI AU 7 JUIN 2017

PERFORMANCE « SISTER SHIP »
AVEC EMMA DAUMAS,
ISABELLE DAUZET ET GERARD MAYEN
Mercredi 3 mai à 19h30 (A l'occasion du vernissage)
Samedi 20 mai à 14h30
Mercredi 7 juin à 19h30

Sous le titre fantasque de « Cool as a Cucumber », Maxime Rossi réunit dans cette proposition musicale, des disciplines aussi diverses que le chant, la danse, le graphisme, le film ou l’installation. Cette exposition bicéphale alterne deux temporalités : celle d’un espace scénique activé par des performeurs à celle d’un dispositif d’exposition entièrement automatisé. Selon le principe de la double inclusion, de l’appropriation et de la réinterprétation, deux récits parallèles se mêlent. Ils jouent ensemble une partition faite de fragmentations et de corrélations entre des contextes discontinus. Le premier récit est librement inspiré de « Come Alive! The Spirited Art of Sister Corita », biographie consacrée par Julie Ault à Sœur Mary Corita Kent qui donna à la sérigraphie son statut de média artistique. Parée d’écrans sérigraphiques, une comédie musicale décalée entrecroise un film produit à partir d’images inexploitées, tournées par Renaud Barret et Florent de la Tullaye pour leur film « Pygmée Blues ». Le second projet trouve son origine dans un dossier du FBI sur les paroles alors jugées obscènes de la chanson Louie Louie. Une reprise farfelue de ce tube par les Pink Floyd aurait été refusée par John Latham comme bande son de son film « Speak ». « Dirty Songs », la réinterprétation de cette composition, enregistrée spécialement pour l’occasion en collaboration avec David Toop et un groupe de musiciens, sera diffusée dans l’espace par trois prismes acoustiques. Ce « pudding psychédélique », par un jeu de va-et-vient, de courts-circuits entre des narrations flottantes, nous entraine vers une autre dimension, glissant dans les méandres d’un paysage paradoxal à l’ombre du copy left.

Lionel Balouin


Un peuple africain du fleuve penche vers son aval. Inexorable.
La religieuse Sœur Corita affolait la culture pop en son époque.
Sa mémoire cataloguée imbibe des rush d'animisme en documentaire.
Le son rôde, on ne sait d'où, diffus en prismes acoustiques. De prime invention.
Les lustres de la comédie musicale afro-américaine sont encore de la fête.
Se douter de cela aussi : l'installation immersive s'émaille, un temps, l'autre, de performances chantées,
dansées,
sans crainte d'y plonger. Tout liquide.

Une dilution de connexions, bifurcations, emporte ces puissances à vivre.
Il n'y à pas là de destinées à supporter, pour poids de fatalité.
Mais un "oui" à dire en corps au flot du monde,
primant toute intention de le calibrer, le canaliser.
Amor Fati ?
Cool as a cucumber

Gérard Mayen

Sister Ship bénéficie du soutien de la FNAGP
(Fondation Nationale des Arts Graphiques et Plastiques)

Ecole municipale des beaux-arts /Galerie Edouard-Manet
3 Place Jean-Grandel
Gennevilliers 92230
France
Dernière mise à jour le 16 Mai 2017