Un art d’État ?

Les Archives nationales et le Cnap s’associent pour réaliser l’exposition « Un art d’État ? Commandes publiques aux artistes plasticiens (1945-1965) ». Celle-ci propose aux spectateurs d’appréhender le processus de commande publique au lendemain de la seconde guerre mondiale à travers une sélection d’œuvres et de documents prêtés par le Cnap et d’autres institutions.
_

L'EXPOSITION
Dans les rues et sur les places, aux frontons des mairies et des écoles, les œuvres qui sont données à voir au plus grand nombre sont souvent des commandes d’État, financées par l’institution publique et qui prennent un essor particulier avec la création du 1% artistique. Œuvres monumentales, fresques ou autres s’affichent sur les plafonds de l’Opéra de Paris, mais aussi dans les rues du Havre, de Pierrefitte, Stains ou Saint-Denis donnant ainsi à voir un art pour tous.

L’exposition « Un art d'état - commande publique aux artistes plasticiens 1945 – 1965 » apporte un éclairage original et documenté sur cette politique d'acquisition dont les prémisses datent de la Révolution française. Au-delà des grandes opérations prestigieuses, telle que la commande passée à Marc Chagall pour le plafond de l’Opéra-Garnier, l’exposition rend compte de la réalité quotidienne de la relation de l’État à l’artiste et à son public, au travers de nombreux dossiers de commandes et d’une sélection d’œuvres qui en résultent, remises dans le contexte spécifique de l’époque.

« L’État ne peut pas avoir de goût. Ce serait un miracle que des gens qui disposent des fonds servant à aider les peintres aient du goût », déclarait le marchand Daniel-Henry Kahnweiler en 1961. Ces propos, un brin provocateurs, font écho aux critiques fréquentes dont l’art à la fois promu et subventionné par l’État fut l’objet dès le XIXe siècle, à une époque où l’administration des Beaux-Arts semblait favoriser un art jugé par trop « académique », aussi bien qu’hermétique aux innovations formelles de son temps. En réalité, cet « art d’État » a toujours été bien plus complexe et multiple qu’il n’a pu paraître de prime abord, en particulier au sortir de la Seconde Guerre mondiale. Entre 1945 et 1965, période qui marque l’entrée dans l’ère nouvelle de la décentralisation artistique et la disparition du très ancien bureau des Travaux d’art, plus de 4 000 œuvres sont commandées par l’État à des artistes plasticiens, et plus de 11 000 œuvres sont ainsi achetées.

L’exposition présente une sélection d'œuvres parmi cette moisson fertile, au gré de laquelle le visiteur rencontrera aussi bien des noms de peintres et de sculpteurs célèbres que des artistes moins connus ou tombés dans l’oubli. Les dossiers exposés, riches des rapports d’inspecteurs des beaux-arts, de correspondance, d’esquisses, de photographies des œuvres achevées ou en cours d’élaboration, présentent quant à eux les documents essentiels à l’appréhension des différentes étapes du processus de commande.

Ainsi, grâce au prêt d’œuvres du Cnap et d’autres institutions et prêteurs, l’aboutissement du travail administratif est ainsi donné à voir au visiteur dans toute son ampleur. Un certain nombre d’œuvres évoquées ont aujourd’hui été modifiées ou ont disparu, et les documents d’archives présentés sont parfois les uniques témoins de leur gloire passée.

Cette exposition s’inscrit dans le plus vaste projet de recherche « Replay, restitution, recréation… Pour une typologie de la reprise des archives », porté par les Archives nationales et soutenu par le labex Arts-H2H.
_

COMMISSARIAT SCIENTIFIQUE DE L'EXPOSITION
Clothilde Roullier, chargée d’études documentaires aux Archives nationales
Christian Hottin, conservateur au ministère de la Culture et de la Communication
Philippe Bettinelli, conservateur au Cnap
Xavier-Philippe Guiochon, conservateur en chef au Cnap.
_

INFORMATIONS PRATIQUES 
Archives nationales
Exposition du 31 mars au 17 juillet 2017
Ouvert du lundi au samedi de 9h00 à 16h45, sauf les jours fériés
_

LES ARTISTES PRÉSENTÉS
Jean Amblard
André Bauchant
André Bizette-Lindet
Simone Boisecq
Sam Francis
André Fougeron
Démétrius Galanis
Jacques Gestalder
Marcel Gromaire
Jean Ipousteguy
Henri Albert Lagriffoul
Jules Émile Leleu
Louis Leygue
François Leyritz
Karl-Jean Longuet
Alfred Manessier
André Masson
René Merelle
Marta Pan
Pablo Picasso
Serge Poliakoff
Albert Quemere
Germaine Richier
Hubert de Sainte-Marie
Raymond Subes
Maria-Helena Vieira Da Silva
Brett Whiteley

Dernière mise à jour le 22 Mai 2017