Jeffrey Dunn Rovinelli, lauréat du prix du Centre national des arts plastiques - FIDMarseille 2016

Pour la deuxième année et à l’occasion de l’édition 2016 du FIDMarseille – festival international de Cinéma à Marseille, le Cnap a attribué à un réalisateur un prix qui vise à récompenser une œuvre relevant des espaces croisés du documentaire et de la fiction.

Le Cnap a désigné comme jury l'artiste Clarisse Hahn, qui, après concertation avec le jury de la compétition française, a décerné le prix à Jeffrey Dunn Rovinelli pour son premier long métrage Empathy « pour la qualité de son scénario, qui a su donner naissance à un merveilleux hybride entre documentaire et fiction. Pour son regard d’une grande crudité et d’une grande douceur. Parce qu’il représente le corps dans ses différents états : l’addiction, le manque, l’ intimité sexuelle factice, la toilette, l’avachissement post-adolescent ».

Une mention spéciale a été attribuée à El monstruo en la piedra de Ignasi Duarte « pour la radicalité de ses choix formels. Pour l’intensité de son personnage. Pour la beauté du texte et de la langue. Pour la manière dont il a su impliquer la personne filmée dans le processus de fabrication du film, en réalisant un portrait qui est aussi un autoportrait « au masque » d’un écrivain qui se livre tout en se mettant en scène ». _

SYNOPSIS EMPATHY
À New York, l’aube vibre et s’étend sur un corps en éveil. À moitié recouvert par les draps, c’est un corps qui ne se dévoilera jamais totalement, même quand saisi dans l’acte sexuel : Em est une escort girl, qui plus est héroïnomane, c’est-à-dire précisément les éléments que le premier film de Jeffrey Dunn Rovinelli énonce au plus vite pour mieux les éjecter. De New York à Los Angeles en passant par Pittsburgh, le quotidien de Em se dévoile avant tout comme une antithèse des idées préconçues sur elle, interrogeant le spectateur sur son désir par rapport au film documentaire. Faut-il regarder Em comme elle regarde les passants dans la rue, par la fenêtre de son hôtel ? La drogue est invisible, si ce n’est dans les mots, et le sexe n’est plus qu’une performance pop-shakespearienne filmée en HD. Autour du travail, des étapes pour y entrer et en sortir : déplacement, maquillage, attente… De ce quotidien à priori composé de temps morts surgit la véritable vie de Em et un certain portrait des États-Unis. Dans ses confessions se révèlent rêves d’indépendance et présence du lointain, attirance et dégoût envers les autres. Si à la fin le 16mm semble accueillir une libération secrète du personnage, le spectateur se doutera bien que c’est parce que c’est Em qui s’est emparé du film et désormais le façonne. (Vincent Poli)
_

LE CNAP ET LE FID PARTENAIRES
Le Cnap a inauguré en 2015 un partenariat avec le FIDMarseille. Il se traduit par la dotation du Prix du Cnap, attribué à un réalisateur français ou étranger, dont l’objectif est de jouer un rôle incitatif dans le parcours artistique et professionnel du lauréat. Cette récompense s’inscrit dans la continuité des actions du Cnap qui accompagne chaque année une vingtaine de films engagés dans de nouvelles écritures et pratiques cinématographiques (aide aux maisons de production via le dispositif Image/mouvement).

Dernière mise à jour le 20 juill. 2017